En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites sur le site, améliorer votre expérience sur ce site, permettre de la publicité ciblée, mémoriser les recettes, articles, produits vus. Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien . Pour paramétrer les cookies .

Cookies manager

Fromage, plaisir et équilibre alimentaire: un trio gagnant!

Fromage, plaisir et diététique sont-ils des mots qui vont ensemble? Cette question valait bien une première rencontre avec Julie, notre diététicienne, qui nous explique comment faire rimer apports nutritionnels, émotions et bien-être.

On va vous avouer quelque chose… Ici, le fromage, on adore ! Et si on l’aime sans compter, ce fromage, c’est surtout parce qu’il est synonyme de plaisir. Le mot ‘plaisir’ est lâché. Profitons-en donc pour poser une question quasi existentielle… Les notions de plaisir, bien-être et alimentation équilibrée sont-elles compatibles ? En clair, ce qui est bon au goût l’est-il aussi pour notre corps? Et qu’en est-il du fromage ?

Fromage et diététique: l’avis de Julie

L’air de rien, cette question est suffisamment importante pour trouver la bonne personne capable d’y répondre : Julie. A partir de maintenant, c’est cette pétillante diététicienne de 34 ans qui éclairera la communauté I Love Cheese sur les enjeux nutritionnels de notre alimentation. Recettes, conseils, astuces… rien n’échappera à son regard avisé. Et pour entrer dans le vif du sujet, nous lui avons demandé de se définir en un mot, mais aussi de nous parler des liens pas si secrets que ça entre fromage, bien-être et équilibre alimentaire.

Emotions, vous avez dit émotions ?

Julie : Le mot que j’ai choisi ? Emotions, que j’écris au pluriel! Pourquoi? Tout simplement parce qu’elles jouent un rôle essentiel dans ma vie. Côté perso, je suis en permanence à l’écoute des émotions. Celles bien sûr de Léon et Héloïse, mes enfants, celles de ma famille et de mes proches, mais aussi et surtout les miennes. C’est indispensable pour mon équilibre personnel. Et dans mon vécu de diététicienne, les émotions sont aussi une condition fondamentale d’équilibre. Un régime ne fonctionne que si on aime les aliments qui le composent. Et aimer, c’est l’émotion la plus forte!

Le plaisir compte aussi en nutrition

I Love Cheese : Passons des émotions au plaisir. S’agit-il aussi d’un mot important en diététique? Ouest-ce incompatible avec la notion de régime alimentaire sain et équilibré?

Julie : En tant que diététicienne, je veille à ce que les apports nutritionnels d’un régime alimentaire suffisent pour couvrir nos besoins. Mais la notion de plaisir que nous retirons de l’alimentation est elle aussi essentielle. Nous ne mangeons pas que pour survivre. C’est aussi l’occasion de partager des moments de qualité: les rapports sociaux sont fondamentaux pour l’humain et contribuent à notre bonheur. Pour que cette notion de plaisir soit présente dans notre alimentation, nous allons logiquement nous tourner vers des aliments que nous aimons… et on reparle donc d’émotions!

Calcium et richesse des arômes: l’ADN du fromage

ILC : Mais quelle est la place du fromage dans ce binôme plaisir et diététique?

Julie : Le fromage est un aliment particulièrement intéressant. D’un point de vue gustatif, le fromage propose une palette d’arômes et de saveurs aussi riche que diversifiée. Doux, piquant, corsé… Même avec des goûts et préférences a priori très différents, chacun y trouvera son compte pour retrouver cette notion de plaisir dans son alimentation. Si l’on examine ensuite les enjeux diététiques et les apports nutritionnels, on se rend très vite compte que le fromage est aussi très intéressant. Pourquoi? Notamment parce qu’il est un important pourvoyeur de protéines, mais également de calcium. Ce calcium présent à doses concentrées dans le fromage est fondamental pour la construction de notre squelette. Nos enfants en ont besoin pour leur croissance. Et c’est aussi le cas des personnes plus âgées qui doivent veiller à entretenir leur capital osseux. Last but not least, le fromage contient de la vitamine D qui permet justement de bien assimiler le calcium.

Une alimentation équilibrée pour le Roi de la tartine

Comme le Belge est le Roi de la tartine, le fromage est une bonne alternative à d’autres aliments que nous devrions absolument limiter. C’est un des défis majeurs d’aujourd’hui: réduire notre consommation de charcuterie, de viandes transformées et de viandes rouges… Et cela pour notre santé, mais aussi comme on le découvre de plus en plus pour des raisons environnementales. Le fromage et ses nombreuses déclinaisons sont une excellente alternative pour varier la composition de nos tartines, dans lesquelles il remplacera avantageusement charcuterie, beurre ou autres aliments trop sucrés, par exemple certaines pâtes à tartiner, confitures, sirops…

A la une